5 minutes 1 semaine

Les propriétés et maisons  saisies comprennent une résidence dans le Centurion Golf Estate à Gauteng, détenue au nom de Ngoy Timothée Makwamba ; une deuxième propriété connue sous le nom de The Falcons à Kilberry à Pretoria, détenue aux noms de Ngoy Timothee Makwamba, Milleno Timothee Ngoy et Ngoie Glo-Glo Gloria ; une troisième propriété de Northcliff à Johannesburg, enregistrée au nom de Bokomo Bokondo ; et une quatrième résidence à Pretoria enregistrée aux noms d’Eustache Monga et Nkulu Julie Kilumba.

La résidence Centurion Golf Estate saisie par l’Unité de Confiscation des Actifs.

L’unité de confiscation des avoirs (AFU) de l’Autorité nationale des poursuites pénales (NPA) a obtenu une ordonnance de préservation de 43 millions de rands émanant d’une affaire de fraude et de vol ouverte par l’ambassade de la République démocratique du Congo (RDC) contre l’ancien attaché militaire de la RDC en Afrique du Sud, le brigadier Ngoy Timothee Makwamba, qui aurait détourné un remboursement de Denel.

Le jugement a été rendu par la Haute Cour de Pretoria le 11 mars et vise à préserver quatre propriétés et deux comptes bancaires.

Selon la porte-parole de l’Autorité nationale des poursuites, Lumka Mahanjana, l’une des tâches de Makwamba en tant qu’attaché militaire était d’acheter des armes à la société publique sud-africaine de défense, de sécurité et de technologie Denel.

« L’ambassade de la RDC a alors effectué un versement de 49,6 millions de rands au groupe Denel. Cependant, le groupe Denel n’a pas pu traiter la commande et a pris des dispositions pour rembourser l’argent à l’ambassade de la RDC.

« En décembre 2022, le gouvernement de la RDC a mis fin à la mission du général de brigade Ngoy, qui n’était plus mandaté pour représenter le pays. Au lieu de cela, le brigadier Ngoy s’est présenté frauduleusement et illégalement auprès de Denel en tant que représentant délégué de la RDC. Il était toujours signataire du compte de la Défense de la RDC et avait le pouvoir de leur indiquer où effectuer le remboursement.

« Le brigadier Ngoy a ensuite fourni au groupe Denel les coordonnées bancaires appartenant aux avocats de Johan van Heerden sur lequel le groupe Denel a payé le remboursement de 49,6 millions de rands le 13 avril 2023« , a déclaré Mahanjana.

Elle a expliqué que l’argent était ensuite transféré sur des comptes bancaires et utilisé pour acheter des propriétés au nom des enfants de Ngoy.

« Les investigations du Centre de renseignement financier ont révélé des flux de fonds qui ont conduit à l’identification de deux comptes bancaires. Après avoir obtenu l’ordre de préservation, le 2 avril 2024, le Shérif accompagné du Conservateur Bonis ainsi que des représentants de l’AFU se sont rendus sur les quatre propriétés pour servir à la préservation.

« Les quatre propriétés sont désormais placées sous le contrôle du Conservateur Bonis. L’étape suivante consiste à demander l’ordonnance de confiscation définitive. Après avoir obtenu l’ordonnance définitive de confiscation, les propriétés seront vendues aux enchères publiques et l’argent restitué à la RDC », a déclaré Mahanjana.

Makwamba n’a pas été arrêté et l’enquête se poursuit.

Les propriétés saisies comprennent une résidence dans le Centurion Golf Estate, Gauteng, détenue au nom de Ngoy Timothee Makwamba ; une propriété connue sous le nom de The Falcons à Kilberry, Pretoria, détenue aux noms de Ngoy Timothee Makwamba, Milleno Timothee Ngoy et Ngoie Glo-Glo Gloria ; une propriété de Northcliff, Johannesburg, enregistrée au nom de Bokomo Bokondo ; et une propriété à Pretoria enregistrée aux noms d’Eustache Monga et Nkulu Julie Kilumba.

Des comptes bancaires de l’ambassade de la RDC en Afrique du Sud gelées

Un compte Nedbank avec un solde de 35 millions de rands au nom de l’ambassade du Bureau de la Défense de la République démocratique du Congo a été gelé ainsi qu’un compte d’investissement Nedbank, également au nom de l’ambassade du Bureau de la Défense de la République démocratique du Congo, avec un solde de 224. 000 rands.

Cyril Mokoena

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *