2 minutes 4 mois

Mardi 26 décembre, la ville de Goma, située dans la province du Nord-Kivu à l’est de la République démocratique du Congo, a accueilli l’arrivée des troupes sud-africaines de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Ces troupes ont été déployées avec un mandat offensif, marquant ainsi une différence par rapport à la force régionale de l’Afrique de l’Est qu’elles remplacent.

Ce déploiement fait suite au départ, le 8 décembre dernier, de 300 militaires envoyés par la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) de la ville de Goma. Le gouvernement de Kinshasa a jugé leur présence inefficaces face aux multiples assauts du M23, un an après leur déploiement initial dans l’est de la République démocratique du Congo.

Ce changement de présence militaire dans la région reflète une évolution dans la stratégie de sécurité et d’intervention face aux défis persistants. Il soulève également des questions sur les implications et les attentes liées à ce nouveau déploiement.

Avec Daniel Michombero

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *