Adèle Kahinda
3 minutes 6 mois

La Ministre du Portefeuille, Adèle Kahinda, est chargée de prendre les décisions concernant le dossier de détournement de plus de 10 millions de dollars à la Gécamines. En tant que ministre de tutelle, elle a reçu les conclusions de l’enquête et des auditions menées par l’IGF (Inspection Générale des Finances) afin de prendre des mesures conservatoires à l’encontre de tous ceux qui ont illégalement bénéficié de cet argent provenant de la Gécamines.

Toutefois, il s’avère que l’un des destinataires de cet argent, à savoir Monsieur Lambert Kandala Tshiaze, sixième sur la liste en annexe, n’est autre que le directeur de cabinet adjoint de la Ministre du Portefeuille et est également l’oncle de ce membre du Gouvernement. Monsieur Lambert Kandala Tshiaze a reçu la somme considérable de 257 250 dollars américains, selon la répartition indiquée par l’IGF.

Les dernières informations amènent les personnes qui suivent cette affaire à suspecter que la Ministre du Portefeuille est impliquée dans ce dossier qui sent le détournement de fonds, alors même que cette entreprise minière a besoin de ces fonds pour se développer.

Après que plusieurs organisations de la société civile ont demandé la vérité dans cette affaire et des sanctions sévères contre les responsables, tous les regards sont maintenant tournés vers la Ministre Adèle Kahinda qui ne pourra pas éviter de prendre les mesures nécessaires.

Lambert Kandala
Lambert Kandala

Après que plusieurs organisations de la société civile ont demandé la vérité dans cette affaire et des sanctions sévères contre les responsables, tous les regards sont maintenant tournés vers la Ministre Adèle Kahinda qui ne pourra pas éviter de prendre les mesures nécessaires.

Accusée également de complicité et d’inaction dans l’affaire COMINIERE, concernant l’exploitation du lithium à Manono, Adèle Kayinda fait à nouveau face à des accusations dans le dossier de la Gécamines grâce à la facilitation de son oncle, dircaba, Lambert Kandala.

 

Rappelons que selon les rapports de l’Inspection générale des Finances (IGF), certains dirigeants de la Gécamines, dont Guy Robert Lukama, actuel président du conseil d’administration, auraient détourné plus de 10 millions de dollars dans l’affaire SMICO.

 

Avec Actualite.cd

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *