2 minutes 3 semaines

La plateforme d’opposition Lamuka a exigé, samedi 29 juin, des éclaircissements de la part du Chef de l’État et du Gouvernement concernant la prise des cités de Kanyabayonga et Kayina, situées dans le territoire de Lubero, par le groupe rebelle M23 soutenu par l’armée rwandaise.

Prince Epenge, porte-parole de Lamuka, a exprimé cette demande lors d’une déclaration à Kinshasa. Il a insisté sur la nécessité de connaître les mesures entreprises dans l’Est de la RDC pour stopper l’avancée des rebelles dans cette région.

« La coalition Lamuka exige des explications, que Monsieur Felix Tshisekedi nous dise qui fait quoi dans l’Est et qu’est-ce qui est prévu exactement pour que pareille situation ne se reproduise plus. Nous avons l’impression que la Première ministre, qui est partie le représenter, est dans la communication politique et le symbolisme », a déclaré Prince Epenge.

Il a souligné que les populations du Nord-Kivu ont avant tout besoin de sécurité et de protection pour pouvoir cultiver leurs champs et se nourrir. « Elles peuvent aller aux champs, mais ce qu’elles veulent, c’est la garantie qu’elles ne seront pas égorgées et charcutées par les ADF et les FDLR », a-t-il ajouté.

Cette requête a été formulée quelques heures après la prise de Kanyabayonga et Kayina par les rebelles du M23. Ces deux cités du territoire de Lubero ont été quasiment désertées par leurs habitants, qui ont fui vers des zones plus sûres.

Avec Okapi

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *