2 minutes 3 semaines

Avec son potentiel environnemental exceptionnel, la République Démocratique du Congo constitue un atout face aux enjeux du réchauffement climatique qui affecte toute l’humanité en ce jour. Et pourtant, ce pays risque de subir la même situation que les pays développés si ses différents aires ne sont pas protégés.

Kinshasa capitale de la RDC, connait depuis quelques jours une hausse de température comme jamais auparavant. Les autorités ont tenté de communiquer pour fixer l’opinion face à cette situation et le danger avenir. Mais, elles n’ont pas informé la population sur la mauvaise gestion de l’environnement qui est sans nul doute  à la base de cette catastrophe naturelle.

Les autorités du pays devraient alerter l’opinion sur les conséquences d’abattage d’arbres d’une façon irresponsable. Tenez, plusieurs communes de Kinshasa n’ont plus d’arbres ni d’ espaces verts, très importants pour la protection de l’environnement et de l’homme.

21e poumon forestier mondial avec un bassin qui a un réservoir de carbone de plus 60 millions de tonnes et une biodiversité d’importance mondiale, une sensibilisation de l’opinion nationale s’avère indispensable pour sa protection.

La commune de Ngaba par exemple, étalée sur une superficie de plus de 400 hectares soit 4 km n’a plus d’arbres. Les habitants de cette municipalité ne mesure pas jusque là les conséquences de cette absence totale ou soit ignorent totalement les méfaits. Avec la température de ces derniers jours qui avoisine le 35⁰C, les habitants de Ngaba connaissent un sérieux problème de canicule. Il faudrait dans l’urgence, penser au reboisement de cette municipalité à tout prix.

Diderot-Sage Gaziala

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *