1 minute 1 mois

Dans la nuit du mardi 11 juin, le commandant de la police de Kishishe a été tué lors de combats entre les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et le groupe armé M23 aux alentours de la cité de Kanyabayonga, située dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu.

Selon les sources sur place, cinq civils ont été blessés suite à des bombes larguées dans la zone des affrontements. Ces bombardements continuent de faire des victimes parmi la population de cette cité au sud du territoire de Lubero.

Les combats sont concentrés entre les localités de Bulindi et Butalongola, à moins de 10 kilomètres de Kanyabayonga. Ces accrochages durent depuis 17 jours ce mercredi.

Face à cette situation, de nombreux habitants de Kanyabayonga ont choisi de déplacer leurs familles pour se mettre à l’abri de ces combats.

Avec Okapi

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *