3 minutes 3 mois

Récemment nommé conseiller Afrique d’Emmanuel Macron, Jérémie Robert devrait se rendre à Kinshasa pour assister ce 20 janvier à l’investiture de Félix Tshisekedi, réélu président de la RDC en décembre.

Emmanuel Macron avait nommé son monsieur Afrique, Jérémie Robert qui était consul général de France à New York depuis 2021. Ce remplacement a ce poste était dû à l’échec de la France au Sahel (Mali, Niger et Burkina). La France a presque perdu son pré-carré africain et en nommant Jérémie Robert, l’objectif d’Emmanuel Macron était de restaurer l’Autorité de la France en Afrique “la vieille France car la France reste la France “.

En plus, certains pays africains ont cherché d’autres partenaires économiques et politiques, tels que la Chine, la Russie et d’autres pays européens, remettant ainsi en question l’hégémonie traditionnelle de la France.

Alors que les ex légionnaires français sont actifs à Goma contre le M23 , Paris affirme son soutien ferme à Félix Tshisekedi

Notons que La France était parmi les premiers pays occidentaux à féliciter le 10 janvier Félix Tshisekedi pour sa réélection à la présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), et avait appelé au «dialogue» avec tous les acteurs politiques et la société civile pour un climat apaisé et une cohésion nationale».
En outre, A l’approche de l’élection présidentielle du 20 décembre
, l’exécutif congolais avait fait appel au fondateur et ex-président de la Sofres, Pierre Weill, pour vanter à l’Assemblée et au Sénat français le bilan de Félix Tshisekedi, candidat à sa succession. En envoyant son conseiller Afrique au Congo, Paris réaffirme son soutien sans faille à Félix Tshisekedi et son souci de préserver le Congo dans la zone d’influence française.

Plus d’une dizaine de chefs d’État africains seront présents à l’investiture, parmi lesquels Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), Emmerson Mnangagwa (Zimbabwe), Hakainde Hichilema (Zambie), João Lourenço (Angola), Mokgweetsi Masisi (Botswana), Brice Clotaire Oligui Nguema (Gabon), Faustin-Archange Touadéra (Centrafrique) ou encore Mahamat Idriss Déby (Tchad). Félix Tshisekedi a inspecté le 17 janvier le stade des Martyrs, qui accueillera la cérémonie, en compagnie de son premier ministre, Sama Lukonde Kyenge.

Avec AI

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *