4 minutes 7 mois

Les photos prises par drone et publiées par Patrick Muyaya, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement congolais, ont suscité des réactions de la part du Rwanda.

Yolande Makolo, porte-parole du gouvernement rwandais, a déclaré lors d’une conférence de presse que l’armée rwandaise reste vigilante pour préserver sa sécurité et condamne les accusations qui continuent d’être portées contre le pays concernant son implication présumée dans le groupe M23.

Makolo a qualifié ces photos de diversion et a affirmé qu’elles ne montrent rien de nouveau.

Ces photos montrent des gens marchant sur des lignes, mais leurs visages ne sont pas montrés car ils sont pris à distance, et certaines montrent des personnes jetant quelque chose, mais le Congo dit que ce qu’ils ont est un fusil SPG-9.

On dit ensuite qu’ils étaient sur la route de Tongo à Kalenger

les photos ne montrent rien de nouveau, mais qu’il s’agit des activités habituelles du gouvernement congolais pour distraire les gens et montrer que ce qui n’a pas été fait a été fait par d’autres.

Selon elle, il s’agit d’une tactique utilisée par le gouvernement congolais pour détourner l’attention des problèmes de sécurité et de gouvernance en République démocratique du Congo (RDC) et pour se faire réélire.

Elle a également souligné que le Rwanda est préoccupé par l’insécurité dans l’est du Congo, en particulier les affrontements entre l’armée congolaise et la coalition de groupes armés, dont les FDLR.

Makolo a expliqué que le Rwanda déploie des efforts à sa frontière pour assurer la sécurité de ses citoyens et a critiqué le gouvernement congolais pour son soutien présumé aux groupes armés, y compris les FDLR.

Elle a souligné que ces groupes menacent la sécurité de la population congolaise et vont à l’encontre des accords de paix de Nairobi et de Luanda.

Makolo a également mentionné un récent incident où des affrontements ont éclaté entre deux groupes soutenant l’armée congolaise dans sa lutte contre le M23, après qu’un citoyen rwandais ait été blessé par balle près de la frontière.

En ce qui concerne la personne blessée, Makolo a déclaré qu’elle était en cours de traitement par des médecins rwandais dans le district de Rubavu.

Le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, a publié ce mardi 24 octobre des images filmées par des drones montrant l’armée rwandaise dans le territoire congolais en renfort aux rebelles du M23.

« Encore pris la main dans le sac par nos drones ! Nouvelle incursion de l’armée rwandaise en renfort aux terroristes du M23/RDF essoufflés. Massacres en série dans les villages de Ruzenze, Bishishe, Marangara, Tongo [à] Rutshuru ! Y aura des conséquences ! », a écrit sur X (ex-Twitter), Patrick Muyaya.

RGL

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *