4 minutes 1 mois

L’ancien légionnaire Horatiu Potra, qui supervise les instructeurs militaires roumains déployés dans l’est de la RDC, s’est associé à une société qui gère une loterie populaire dans la province du Nord-Kivu selon le site Africa Intelligence.

La loterie Inua Maisha, qui offre dix prix quotidiens de 100 000 francs congolais (36 dollars) et des jackpots plus importants le week-end, est devenue très populaire au Nord-Kivu donnant des opportunités de gagner beaucoup d’argent et des biens matériels.

Le projet Inua Maisha, un jeu de loterie innovant et prometteur, a été officiellement lancé le 02 novembre 2023 par la société INTERSOLVE, à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. L’annonce avait été faite en présence des autorités urbaines et devant la presse locale.
Liévin Sangara, directeur général de INTERSOLVE, avait à cette occasion présenté les détails captivants du jeu, en soulignant les opportunités qu’il offrait aux habitants qui voudraient y participer.
« INUA MAISHA, comme son nom l’indique, est un jeu de hasard ponctuel. Les candidats peuvent tenter leur chance, en utilisant simplement n’importe quel compte mobile money, que ce soit Vodacom, Airtel ou Orange. Avec cela, vous êtes déjà éligible pour les jeux et vous le pouvez avec seulement 1 $ ou 2500fc », a-t-il indiqué.

Selon Africa Intelligence, la société INTERSOLVE , agréée par la division sportive de la province du Nord-Kivu, a été créée en novembre 2021 et avait accueilli de nouveaux actionnaires en juillet dernier. Africa Intelligence a consulté les statuts renouvelés de la société, qui révèlent la présence du franco-roumain Horatiu Potra au sein de l’actionnariat.

Environ 1 000 instructeurs roumains militaires roumains déployés dans l’est de la RDC dirigés par Potra Horatiu opèrent au combat contre le M23 a Saké et à Goma.

Il avait été confirmé que deux citoyens roumains avaient été tués par les médias roumains et le ministère roumain des Affaires étrangères , mais leur décès et leur identité n’ont été révélés que par le M23 le 16 février.
Victor Railean et Vasile Badea, les deux tués dans l’attaque, faisaient partie d’un groupe plus important de 20 Roumains, dont quatre ont également été blessés dans l’attaque. Le groupe a été pris en embuscade par le M23 près de Sake et aurait été sous le feu des tirs pendant 10 heures avant de pouvoir être évacué.
Le ministère roumain des Affaires étrangères a pour sa part déconseillé tout voyage en RDC, en particulier vers l’est du pays, où ces hommes ont été tués.
L’Asociata RALF de Potra Horatiu possède son propre site Web , sur lequel elle annonce ses services de sécurité et défense .
Notons que Horatiu a déjà fait l’objet en 2010 d’une enquête de la Direction roumaine d’enquête sur le crime organisé et le terrorisme (DIICOT) pour trafic de drogue et d’armes, mais a finalement été accusé de possession d’une arme à feu sans permis.

Avec AI

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *