2 minutes 4 semaines

Après la récupération de plusieurs villages dans les territoires de Masisi et Rutsuru, l’armée congolaise FARDC fonce sur la cité minière de Rubaya en territoire de Masisi.

Des violents affrontements ont été signalés ce samedi 22 juin opposant l’armée congolaise à la coalition M23_RDF_AFC.

Des sources militaires affirment que les FARDC ont avancé vers la cité minière de Rubaya, une cite minière située dans la chefferie des Bahunde en territoire de Masisi, au Nord-Kivu dans l’est de la #RDC . Cette cité est passée sous le contrôle de la coalition entre février et mars dernier.

« Les détonations d’armes lourdes et légères ont été entendues à 5 heures du matin ce samedi dans le village de Kibabi Buporo, non loin de la rivière Mululu, à environ 7 kilomètres du centre de Rubaya. Maintenant, un calme précaire s’observe dans la zone et les FARDC passent la nuit à 7 km de Rubaya « , explique Shemati Éric.

La société civile dénonce cependant le fait que la coalition M23_RDF_AFC lance des bombes ciblant des objectifs civils chaque fois qu’elle enregistre des pertes.

« Depuis lundi, 24 bombes sont tombées dans le commune kanyabayonga causant 19 blessés dont 4 enfant et 14 morts », a déclaré Aimé Mukanda, notable du territoire de Rutshuru.

Daniel Michombero

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *