11 minutes 5 mois

LES ACRONYMES

 

  • AG : Assemblée Générale
  • AIEA          : Agence Internationale de l’Energie Atomique
  • AQMI          : Al-Qaïda au Maghreb Islamique
  • BIRD            : Banque Internationale de reconstruction et le Développement
  • BIT               : Bureau International du Travail
  • CDE           : Conseil de l’Europe
  • CEAO          : Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest
  • CECA          : Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier
  • CED         : Communauté Européenne de Défense
  • CEDEAO : Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest
  • CEDH          : Cour Européenne des Droits de l’Homme
  • CEE             : Communauté Economique européenne
  • CEEAC : Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale
  • CEMAC       : Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale
  • CENTO        : Traité d’Organisation du Moyen Orient (Central Treaty organisation) appelé communément le Pacte de Bagdad
  • CEPGL       : Communauté Economique des Pays des Grands Lacs
  • CFA              : Franc de la Communauté Française d’Afrique en 1958, et Franc de la Communauté Financière Africaine en 1960
  • Cfr           : Confère
  • CICR           : Comité International de la Croix et du Croissant Rouge
  • CIJ             : Cour Internationale de la Justice
  • CIRDI            : Centre International pour le règlement des Différends des  Investissements Internationaux
  • CNUCED     : Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement
  • COMECON  : Conseil d’Assistance Economique Mutuelle
  • COMESA : Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe
  • COP 21      : 21è Conférence des Pays parties sur le climat
  • COP 22  : 22è Conférence des Pays parties sur le climat
  • Ex            : Exemple
  • FAO        : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture
  • FIDA        : Fonds International de Développement Agricole
  • FMI             : Fonds Monétaire International
  • GATT         : Accord Général sur le Commerce et les Tarifs  Douaniers
  • MUJAO        : Mouvement de l’Unité de l’Azawad
  • NERI          : Nouveaux Etats en Relations Internationales
  • I            : Organisation Internationale
  • OACI       : Organisation Internationale pour l’Aviation Civile
  • OEA          : Organisation des Etats Américains
  • OIF            : Organisation Internationale de la Francophonie
  • OIG       : Organisation  Internationale Intergouvernementale
  • OING        : Organisation Internationale Non Gouvernementale
  • OIT              : Organisation Internationale du Travail
  • OMC         : Organisation Mondiale du Commerce
  • OMI             : Organisation Maritime Internationale
  • OMM           : Organisation Météorologique Mondiale
  • OMPI         : Organisation Mondiale de la Propriété intellectuelle
  • OMS     :   Organisation Mondiale de la Santé
  • OMT          : Organisation Mondiale du Tourisme
  • ONG          : Organisation Non Gouvernementale
  • ONU          : Organisation des Nations Unies
  • ONUDI          : Organisation des Nations Unies pour le Développement industriel
  • OPM      : Opération du Maintien de la Paix
  • OTAN         : Organisation du Traité de l’Atlantique du Nord
  • OUA         : Organisation de l’Unité Africaine
  • PAL           : Plan d’Action de Lagos
  • PESC      : Politique Etrangère de Sécurité Commune
  • PNUD      : Programme des Nations Unies pour le Développement
  • I          : Relations Internationales
  • RCA            : République Centrafricaine
  • RDC            : République Démocratique du Congo
  • SADC          : Communauté de Développement de l’Afrique Australe
  • SDN            : Société des Nations
  • SEATO          : Organisation du Traité de l’Asie du Sud-Est (Southeast Asia Treaty Organisation) (OTASE)
  • SG              : Secrétaire Général
  • SME            : Système Monétaire Européen
  • TEC           : Tarif Extérieur Commun
  • TVA            : Taxe sur la Valeur Ajoutée
  • UA       : Union Africaine
  • UDEAC       : Union Douanière et Economique de l’Afrique Centrale
  • UDEAO        : Union Douanière et Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest
  • UE     : Union Européenne
  • UEAC         : Union des Etats de l’Afrique Centrale
  • UIT              : Union Internationale des Télécommunications
  • UMA            : Union Maghreb Arabe
  • UMOA        : Union Economique et monétaire Ouest africaine
  • UNESCO : Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture
  • UPU          : Union Postale Universelle
  • USA       : United Stats of America
  • VIH/SIDA : Virus de l’Immunodéficience Humaine, Syndrome d’Immunodéficience  Acquise

AVANT PROPOS

 

Les Relations Internationales au XXIème siècle sont tumultueuses. Compte tenu de leur développement et de la diversité des acteurs, les analyses fusent de toute part et les débats qui s’en suivent n’intéressent pas seulement les internationalistes mais aussi et surtout les phénoménalistes.

En effet, les internationalistes qui sont spécialistes des questions internationales expliquent scientifiquement ce qu’est le monde aujourd’hui et ce qu’il pourrait être probablement demain. Les phénoménalistes quant à eux sont tous ceux qui veulent discuter des  relations internationales en termes d’évènements qui se produisent sur la scène internationale sans qu’ils aient les instruments nécessaires pour apprécier de la mesure de ces évènements.

L’intérêt accordé donc à la compréhension des Relations Internationales par les internationalistes et par les phénoménalistes, nous permet de dire que, le monde dans sa construction et son évolution intéresse tout le monde ; et la science des Relations Internationales devient une discipline carrefour étant donné que presque toutes les autres disciplines s’en servent pour expliquer leurs réalités.

Au nombre des acteurs des Relations Internationales, se trouvent aussi les Organisations Internationales Intergouvernementales (OIG) ou Non Gouvernementales (OING), qui jouent un rôle très important dans la pacification de ces relations. Leur prolifération au XXIème siècle n’est pas un fait du hasard : C’est la conséquence de la conscience internationale qui a aboutit à la solidarité internationale, visible dans plusieurs domaines.

Plusieurs penseurs ont essayé de donner l’importance de ces Organisations Internationales (OI) et, il existe une littérature abondante à ce propos. Cet ouvrage est notre contribution à la compréhension des Organisations Internationales entant qu’acteurs essentiels des Relations Internationales au XXIème siècle.

Conscient des rebondissements, des mutations et du dynamisme des Relations Internationales, nous essayons d’apporter une autre lecture à ce propos.

 

 Dr. Joseph NSABUA TSHIABUKOLE

Professeur

INTRODUCTION

 

 

Au XXIème siècle, la prolifération des Organisations Internationales témoigne de l’intérêt que les Relations Internationales entant que Science ont à les  étudier pour comprendre  la place qu’elles occupent dans  la gestion des affaires mondiales.[1]

En effet, qu’il s’agisse de l’Europe, de l’Amérique, de l’Asie, de l’Afrique ou de l’Océanie, de manière particulière ou générale les Organisations Internationales sont nombreuses et variées selon les missions à accomplir.

En Afrique par exemple, pour les besoins de développement socio-économique, les Organisations Internationales Africaines sont localisées géographiquement dans toutes les sous-régions : Afrique Centrale, Australe,  de l’Ouest, du Nord et de l’Est. Ceci témoigne de l’intérêt que les Etats à travers le monde, attachent  à l’existence des Organisations Internationales comme acteurs secondaires des Relations Internationales.

A la base donc de cet intérêt, se trouve la coopération internationale. « Cette dernière demeure incontestablement un mécanisme par lequel les différents acteurs de la scène internationale opèrent  la mise en commun de leurs projets  de manière à réaliser  des bénéfices équitablement avantageux ».[2]

Ainsi donc,  la mise en place des Organisations Internationales engendre  l’élaboration du Droit international  comme l’ensemble des principes devant régler les comportements  des membres  afin d’atteindre les objectifs  communs. A ce titre,  l’O.I est  l’expression de la volonté politique des acteurs unitaristes qui sont les Etats, sans lesquels elle n’existerait pas.

L’existence  des O.I laisse apparaître sans ombre la préoccupation  des Etats à « agir ensemble », par la solidarité internationale. Leurs études nous amènent (Etats)  à considérer  certains concepts  moteurs de la coopération internationale :

  • La politique étrangère

Elle peut être définie comme l’ensemble des orientations  politiques ou activités d’un  Etat, tournées vers l’extérieur pour la satisfaction de l’intérêt national.

Dans ce cas, devenir membre d’une Organisation Internationale, par exemple, peut être considéré comme une activité d’un Etat pour son avenir meilleur (ONU, UA etc.

Pour Maitre YOKO YA KEMBE « la politique étrangère comme «  un ensemble d’objectifs essentiels, de principes fondamentaux et de règles directrices de l’action de l’Etat hors de ses frontières ». [3]

Pour NGOIE TSHIBAMBE, la politique étrangère s’occupe des choix pris à l’intérieur d’un Etat et orientés vers l’extérieur, la politique internationale, elle, se lit sur un site situé en dehors des  Etats.[4]

 

 

  • La politique internationale

Elle n’est pas à confondre  avec la politique étrangère. Elle opère différemment. En effet, elle peut être définie comme l’ensemble  des politiques d’un Etat par la stabilisation du système  international,  c’est-à-dire la sécurité  du système international. C’est à ce titre que certains auteurs la considèrent  comme l’ensemble  des politiques des Etats sur la scène internationale.

Par exemple : la position des Etats face au terrorisme. A l’O.N.U une résolution a été adaptée pour lutter sans faille contre ce fléau.

A ce titre, on peut poser la question ci-après :

  • Quelle est la position de la RDC face au terrorisme international ?
  • La position des Etats-Unis face à la démocratie dans le monde ?
  • La position de la Chine face à la pauvreté ?

L’expression « politiques extérieures  de la RDC, de la France, de la Chine, …

Bref la politique extérieure d’un Etat suppose l’ensemble de sa politique étrangère et de sa politique internationale.

  • La diplomatie

Je la définie comme une activité des spécialités, des professionnels  ayant reçu mandat des autorités  de leurs pays pour renforcer l’intérêt  avec les autres partenaires qui peuvent

[1] BARREA, J., Théories des Relations Internationales, éd. CIACO, Louvain, Bruxelles, 1978.

[2] WENU, B., La Théorie de la Coopération et techniques de négociation, PUL, Lubumbashi, 2012.

[3] YOKO, Y.K., Traité du Droit diplomatique, PUZ, Kinshasa, 1983.

[4] NGOIE, T, G., La République Démocratique du Congo dans les Relations Interafricaines : la trajectoire d’une impossible quête de puissance, Laboratoire des Sciences Sociales appliquées, Lubumbashi, 2005, p.19.

 

 

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *