2 minutes 10 mois

Ce matin du 27 juillet, un avion militaire français de type A400M a atterri à l’aéroport de Niamey au Niger, malgré la fermeture de l’espace aérien par les putschistes qui ont renversé le Président Mohamed Bazoum la veille.

Les militaires de la Garde présidentielle nigérienne ont accusé les « partenaires français » d’avoir violé l’espace aérien du pays. Le porte-parole du Conseil National pour le Salut de la Patrie (CNSP) a annoncé la nouvelle à la télévision.

L’armée du pays a choisi de soutenir la Garde présidentielle pour éviter une confrontation meurtrière entre les différentes forces. Le Président Bazoum est retenu au palais présidentiel depuis deux jours.

Les putschistes ont annoncé leur décision « de mettre fin au régime » de Bazoum, qu’ils accusent d’avoir poussé le pays vers une situation sécuritaire et économique en dégradation continue.

Aimé Binda

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *