Arrivée de M. Fayulu à Kananga
3 minutes 5 mois

Dans une affaire qui suscite une vive inquiétude quant au respect des droits individuels et à la sécurité des candidats à la présidence en République démocratique du Congo (RDC), la coalition Lamuka a déposé une plainte contre le gouverneur de la province du Kasaï-Central, John Kabeya Shikayi. Cette plainte fait suite à une attaque perpétrée contre le cortège de M. Martin Fayulu, candidat à la présidence, lors de son passage à Tshikapa le samedi passé.

L’avocat conseil de M. Fayulu et de la coalition Lamuka, Maître Clément Muza Kayembe, a saisi le procureur général de la république pour dénoncer les atteintes aux droits garantis aux particuliers et la tentative de meurtre dont son client a été victime. Selon lui, le gouverneur John Kabeya Shikayi aurait tenu un discours devant ses partisans, lors duquel il aurait proféré des propos haineux faisant l’apologie du tribalisme et de la discrimination politico-ethnique.

Ces propos de haine, selon l’avocat conseil, remettent en question la libre circulation des candidats à la présidence, en particulier ceux qui ne sont pas d’origine luba. Il affirme que M. Fayulu a été victime d’attaques barbares perpétrées par des militants présumés de l’UDPS, qui auraient exécuté les propos tenus par le gouverneur John Kabeya Shikayi dans le but d’entraver ses activités politiques et de porter atteinte à sa vie.

Cette attaque contre le cortège de M. Fayulu soulève de sérieuses préoccupations quant à la sécurité des candidats à la présidence en RDC. Il est essentiel que les autorités compétentes prennent des mesures immédiates pour assurer la protection des candidats et garantir un processus électoral pacifique et équitable.

La coalition Lamuka/Fayulu demande donc que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que des mesures soient prises pour garantir la sécurité des candidats à la présidence. Elle espère également que les responsables de cette attaque seront identifiés et traduits en justice afin d’assurer que de tels actes ne se reproduisent plus à l’avenir.

Cependant, il y a un problème dans cette correspondance adressée au procureur. Elle est datée du 30 octobre, mais relate des événements qui se sont déroulés le samedi 04 novembre. Il s’agit probablement d’une erreur matérielle du secrétariat, mais cela ne change en rien le discours tribal du gouverneur et les jets de pierres sur le cortège du candidat Martin Fayulu.

Lazix

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *