2 minutes 10 mois

La police nationale congolaise, avec l’appui technique de l’ONG Conserv Congo, a arrêté trois personnes, dont deux éco-gardes de la Réserve d’Itombwe (Sud-Kivu), pour leur implication dans le trafic d’un bébé chimpanzé à Uvira.

Selon le rapport de l’ONG Conserv Congo, l’un des éco-gardes appréhendés assurait l’intérim d’un directeur pendant que ce dernier était en mission.

« Ils ont été appréhendés parce qu’ils sont encore en bas de l’échelle. Cependant, il existe d’autres personnes plus responsables et impliquées, mais qui sont plus intelligentes et savent comment se protéger », a déclaré Adams Cassinga, coordinateur de Conserv Congo.

Il convient néanmoins de noter que le chimpanzé est classé comme une espèce en danger sur la liste de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), qui estime qu’il ne reste que 500 000 individus en liberté en raison du braconnage. Il fait partie des espèces de singes protégées en République démocratique du Congo.

Aimé Binda

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *