2 minutes 1 mois

Depuis le week-end dernier, des inquiétudes grandissantes entourent le trafic illicite de minerais (coltan) en provenance de Rubaya, Masisi, une région sous l’emprise des Wazalendo, en direction de Mushaki, un marché noir du coltan situé dans la zone contrôlée par le M23-RDF.

Ce trafic est facilité par des individus se faisant passer pour des Wazalendo, mais qui travaillent en réalité pour l’ennemi à Rubaya. Nous les mettons en garde contre leurs actions.

À Mushaki, des commerçants étrangers rwandais, ougandais et même des individus de race blanche ont été repérés.

Ce jeudi 14 mars 2024, trois camions de marque Tata de couleur verte militaire ont été interceptés à Kitshanga. Ils transportaient plus de 20 tonnes de coltan en direction du Rwanda et de l’Ouganda via Bunagana et Kibumba.

La semaine précédente, deux jeeps transportant des mercenaires de race blanche combattant aux côtés du RDF-M23 ont été aperçues près de la mine de Lweshe/Somikivu. Les motifs de leur présence demeurent inconnus.

Par ailleurs, des membres du RDF-M23 ont été observés à Vitshumbi, près du lac Édouard, ce qui soulève des craintes d’espionnage en vue d’une exploitation pétrolière dans la région. Nous exhortons le gouvernement à agir rapidement pour les déloger.

Nous appelons la SADC à intervenir afin d’assurer l’exécution de la mission qui leur incombe sur le sol congolais. Aux autorités (FARDC-Wazalendo), nous demandons de déployer tous les moyens nécessaires pour neutraliser l’ennemi et garantir la sécurité de la population.

Aimé Mukanda

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *