1 minute 11 mois

Les présidents de la République démocratique du Congo (RDC) et du Brésil ont discuté lors d’un tête-à-tête en marge du Sommet d’Amazonie à Belem et ont posé les bases d’une coopération multisectorielle entre leurs pays.

La préservation des forêts tropicales de leurs bassins forestiers était au centre de leur discussion, ainsi que d’autres questions de politique internationale.

Le président Lula a donné son accord de principe pour le sommet trilatéral de Kinshasa, mais a demandé plus de temps pour se préparer. La RDC est un pays-solution aux problèmes de changement climatique, avec ses vastes étendues de forêts et de tourbières qui peuvent absorber près de 1,5 milliard de tonnes de dioxyde de carbone par an, soit 4% des émissions mondiales. Les tourbières du pays constituent également un stock naturel important de dioxyde de carbone.

Lazix

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *