4 minutes 1 mois

Au fond du bourbier depuis quelques temps, la capitale de la République Démocratique du Congo a enfin trouvé son sauveur. Il s’agit du Professeur Dan Kuba Takana, Kinois de naissance, dorénavant, en lice pour conquérir le poste de gouverneur afin de remplacer Gentiny Ngobila Mbaka.

Docteur en management de qualité et consultant senior en stratégie et intelligence économique, Dan Kuba est un candidat indépendant ayant pour colistier Hervé Engolo Ahembe, un véritable descendant teke-humbu et petit-fils de Ngobila. Il se présente ainsi comme le candidat de l’innovation.

Sa vision pour transformer la ville province de Kinshasa

Sans se voiler la face, Kinshasa, qui n’a connu que du recul ces dernières années, est à ce jour exsangue, à en croire le candidat Dan Kuba. En effet, la ville capitale fait face à moult défis, indique-t-il, entre autres, une insecurité criante causée par les bandits urbains communément appelés Kuluna, les inondations à répétition, le manque de logements sociaux, le non accès aux services sociaux de base, une insalubrité excessive ou encore une démographie exponentielle.

Cet aspect  démographique, précise Dan Kuba, constitue à coup sûr le plus grand mal qui rend malade la ville de Kinshasa. Selon lui, elle compte à ce jour près de 16 millions d’habitants avec un taux de croissance annuelle de 4,8%. Et d’ajouter que d’ici 2030, la capitale de la RDC va avoisiner près de  30 millions d’habitants.

Aux grands maux, des grands remèdes par des grands technocrates

Certes, les maux sont énormes. Cependant, les remèdes sont à la hauteur de la situation étant donné qu’ils proviennent d’un grand esprit ou carrément d’un véritable technocrate à l’image de Cicéron le romain  ou de Joseph le juif qui sauvèrent, respectivement, Rome d’un déficit institutionnel ou l’Égypte de la famine.

Oui, en tant que  technocrate digne de ce nom, expert en intelligence économique et surtout membre de plusieurs réseaux internationaux de lobbying à l’instar des BRICS ou du Block Edge, Dan Kuba a, à travers sa vision futuriste, avant-gardiste et inovante, des grandes solutions pour sauver Kinshasa de la transition démographique par exemple.

En clair, il prévoit de faire de la ville province de Kinshasa une fois élu gouverneur par les grands électeurs, une mégalopole qui sera formée de plusieurs autres villes des provinces du Kongo-Central, du Kwango, du Mai-Ndombe et du Kwilu. Ayant l’expertise en ingénierie financière, le candidat de l’innovation compte y arriver par la création des richesses en liquide par le biais des différents projets de logements sociaux, entre autres.

Au delà de tout, Dan Kuba vise  à ramener le budget de la ville de Kinshasa de 400 millions de dollars américains actuellement à 500 milliards, deux fois loin que  celui de la ville du Caire en Égypte et de faire au finish de la capitale de la RDC, un véritable pôle économique de l’ouest.

À vrai dire, le candidat de l’innovation Dan Kuba Takana veut devenir gouverneur de la ville de  Kinshasa dans le seul objectif de la développer afin qu’elle se mesure pourquoi pas, aux autres grandes villes africaines. C’est possible.

Alain-Prince Eale

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *