2 minutes 8 mois

Les candidats à la présidentielle ont jusqu’au 8 octobre pour déposer leur dossier, qui sera ensuite examiné pour une éventuelle validation. Les noms des candidats en lice devraient être connus mi-novembre et les élections présidentielles auront lieu le 20 décembre. Moise Katumbi, Augustin Matata, Delly Sesanga et Félix Tshisekedi sont déjà confirmés comme candidats, mais Martin Fayulu n’a pas encore clarifié sa position.

Le président du parti ECIDé avait annoncé en juin qu’il ne se présenterait pas à l’élection, suivant la position de l’ancien président Joseph Kabila et son parti FCC. Le refus de la Ceni d’un audit du fichier électoral indépendant a convaincu Kabila de ne pas participer à cette course, contrairement aux autres candidats qui critiquent le processus mais ne veulent pas laisser la voie libre à Tshisekedi.

Martin Fayulu estime que les élections à venir ne seront ni libres, ni transparentes. Il demande que le fichier électoral soit revu et audité par un cabinet indépendant avant de réintégrer le processus électoral. Des rumeurs circulent sur une possible candidature de dernière minute de Fayulu, mais sa position reste floue. Aller aux élections signifierait mettre un frein à son combat pour un processus électoral juste, mais ne pas y aller le priverait de toute influence politique pendant cinq ans. Fayulu reste populaire dans certaines régions du pays, mais a perdu le soutien qui l’a porté en 2018. Il est cependant l’un des rares politiciens capables de se faire entendre dans toute la RD Congo.

Didier K.

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *