2 minutes 10 mois

La décision du Gouvernement belge, émise le weekend dernier, est inédite et suscite des interrogations quant aux raisons. Des pressions citoyennes et l’attitude diplomatique du Rwanda auraient joué un rôle.

Le président rwandais Paul Kagame avait désigné, le 26 mars 2923, un nouvel ambassadeur en Belgique en la personne de Vincent Karega, qui avait occupé la même fonction en République Démocratique du Congo avant d’en être expulsé.

M. Karega devrait succéder à Dieudonné Sebashongore, docteur en chimie organique de l’Université Catholique de Louvain (UCL), en poste depuis 2020 et également accrédité au Luxembourg. Sa nomination a été annoncée par un communiqué du premier ministre rwandais Edouard Ngirente, daté du 24 mars.

Karega faisait partie d’une cohorte de onze ambassadeurs et hauts commissaires désignés par Kagame, tout comme un nouveau ministre de la Jeunesse, le Dr. Abdallah Utumatwishima, qui avait remplacé Rosemary Mbabazi, et plusieurs hauts fonctionnaires rwandais.

Coco Kabwika

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *