2 minutes 9 mois

Le gouvernement de la République démocratique du Congo cherche à acquérir le contrôle de certains des gisements de cuivre et de cobalt les plus précieux du pays, actuellement détenus par Eurasian Resources Group.

Cette société minière, soutenue par le Kazakhstan, possède de nombreux permis d’exploitation minière et d’exploration en RDC, mais le gouvernement et la société minière publique Gécamines estiment qu’elle n’a pas été assez rapide pour les développer.

En juin, la Gécamines a déclaré à ERG qu’elle souhaitait en reprendre une partie. Cela fait partie des efforts récents de la RDC pour reprendre le contrôle de vastes gisements de minéraux utilisés dans les batteries des véhicules électriques. Bien que la RDC soit le principal fournisseur mondial de cobalt, la plupart des mines du pays appartiennent à des intérêts étrangers, ce qui a créé des tensions entre l’État et les mineurs.

ERG n’a pas confirmé si elle était intéressée à vendre ses actifs et des pourparlers sont en cours entre les deux parties. De nombreux accords miniers du pays ont été conclus il y a plus de dix ans et l’État cherche aujourd’hui à obtenir de meilleures conditions.

Blomberg

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *