3 minutes 2 mois

Près de trente-cinq ans après la chute du régime de Nicolae Ceausescu, la Roumanie veut reprendre pied en Afrique.

Environ 1 000 Européens, coordonnés par l’ancien légionnaire d’origine roumaine, Horatiu Potra, opèrent depuis dans la province du Nord-Kivu, pour appuyer Kinshasa dans les combats contre les rebelles du M23.

Le contingent de militaires privés originaires d’Europe de l’Est a augmenté, depuis, à Goma, où ils instruisent et appuient les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la guerre contre le M23. Près de 360 nouveaux éléments étaient arrivés dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, le 4 et le 11 juin 2023, à bord d’A320 de la compagnie roumaine Fly Lili spécialement affrétés de Bucarest, avec une escale à Entebbe, avait noté Africa Intelligence.
Coordonnés par un ancien de la Légion étrangère reconverti en entrepreneur de guerre, le Roumain Horatiu Potra, ces troupes – qui comptent désormais environ 1 000 militaires privés – sont également conseillées par un ancien colonel de l’armée de terre française. L’ex colonel Français Olivier Bazin, alias « colonel Mario », est un homme d’affaires actif depuis une trentaine d’années dans les milieux franco-africains, notamment comme courtier en équipements militaires.

La Bataille de Sake

Engagés dans les affrontements autour de Goma contre la coalition M23-RDF pour la défense de Sake, deux personnels militaires de la compagnie privée de Horatiu Potra sont tombés sur le champ de bataille et six autres blessés, selon le document vu par l ‘Agence Française de Presse.
Cet incident montre la complexité du conflit dans la partie Est de la RDC, où la MONUSCO (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo) a observé l’implication et la participation des combats étrangers et récemment l’utilisation d’armes avancées, notamment des canons anti-aériens et des MANPADS (Man-Portable Air-Defense Systems).

Avec AFP

 

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *