2 minutes 1 mois

Une vingtaine de femmes congolaises se sont rassemblées pour un sit-in vendredi après-midi sur la place du Luxembourg à Bruxelles pour protester contre l’accord récent sur les minerais entre l’Union européenne et le Rwanda.

Positionnées en face du Parlement européen dès 13 heures, les manifestantes ont exprimé clairement leur opposition à la conclusion de ce contrat avec le Rwanda, si cela signifie contribuer aux souffrances du peuple congolais.

Une pancarte brandie par une manifestante interrogeait : « Quand des sanctions seront-elles prises contre le président rwandais Paul Kagame, qui bafoue les valeurs de la démocratie et des droits humains ? »

Les femmes congolaises résidant en Belgique et dans d’autres pays de l’Union Européenne ont exprimé leur profonde consternation face à la signature de cet accord portant sur des minerais absents du sous-sol rwandais.

Elles condamnent ces crimes dans un contexte de « silence complice de la communauté internationale », affirmant que cet accord ne ferait que financer les activités criminelles du Rwanda dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Ces femmes déplorent que ces crimes perdurent depuis des décennies malgré le silence complice de la communauté internationale, malgré les nombreux rapports documentant les violences et les massacres.

Le 19 février, un protocole d’accord de coopération a été signé entre le Rwanda et l’UE pour promouvoir le développement de chaînes de valeur « durables » pour les matières premières, avec pour objectif d’améliorer la transparence, la traçabilité et les investissements dans plusieurs minerais. Cet accord est fortement critiqué en RDC.

Avec RTBF

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *