2 minutes 9 mois

Le président de la République démocratique du Congo a inauguré la Table ronde sur l’évaluation de l’état de siège, qui a été décrété il y a plus de deux ans dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Le but de cette mesure exceptionnelle était de résoudre une situation d’insécurité persistante depuis 30 ans, menaçant la souveraineté du pays. Le président a salué les efforts des forces de défense et de sécurité, mais a également évoqué des « atermoiements » dans les rapports d’évaluation. Il a cependant reconnu que l’état de siège ne devrait pas durer éternellement, mais qu’il était approprié compte tenu de la nature de la menace sécuritaire dans ces deux provinces.

Le président a également appelé les Congolais engagés dans des actions subversives à rejoindre le Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et réinsertion (PDDRC-S) mis en place par le gouvernement.

La Table ronde réunit les délégués de diverses institutions et organisations et les recommandations issues des travaux seront soumises au Chef de l’Etat pour décision quant à l’avenir de cette mesure exceptionnelle.

RGL

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *