1 minute 8 mois

Le gouvernement en place au Mali, qui est issu d’un coup d’État, a annoncé le report de la présidentielle prévue en février 2024.

Cette élection était censée marquer le retour des civils à la tête du pays, qui est confronté à une crise multidimensionnelle et à la menace djihadiste.

Les dates initiales des deux tours de l’élection ont été repoussées pour des raisons techniques liées à l’adoption d’une nouvelle Constitution en 2023 et à la révision des listes électorales, ainsi qu’à un conflit avec une société française impliquée dans le processus de recensement. Les nouvelles dates n’ont pas encore été communiquées.

RGL

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *