Martin_Fayulu
3 minutes 6 mois

Lors de la réunion initiée par les organisations ITI et la Fondation Kofi Annan (KAF) du 13 au 17 novembre, les délégués de Delly Sesanga, Matata Ponyo, Denis Mukwege et Moise Katumbi ont tracé les contours du programme de la coalition Congo ya Makasi.

Lors des discussions sur le programme commun et la candidature commune à Pretoria, les représentants de Martin Fayulu ont été confrontés à une forte opposition de la part des délégués de Delly Sesanga, Denis Mukwege, Matata Ponyo et Moise Katumbi. Les débats ont montré un déséquilibre de positions entre les différentes parties. Les délégués de Fayulu ont insisté sur l’importance de mettre en place une force pour assurer la transparence du processus électoral, tandis que les autres ont souligné l’urgence d’accélérer les travaux sur la candidature commune, considérée comme essentielle pour vaincre Felix Tshisekedi.

Durant ces échanges, Martin Fayulu a été accusé d’avoir tenu des propos désobligeants envers d’autres leaders de l’opposition. Les termes tels que « voleur confirmé » ont été fréquemment évoqués au cours des discussions. De plus, Fayulu a été critiqué pour avoir déclaré en juin dernier que ceux qui participeraient aux élections seraient des « bolole » (c’est-à-dire des lâches). Les délégués ont demandé à Fayulu de clarifier ses prétendus propos et de s’engager à apaiser les tensions avec ses collègues.

Le camp de Fayulu a rétorqué en expliquant que les représentants des quatre autres candidats n’ont pas été en mesure de fournir de preuves pour soutenir leurs accusations. Ils ont également exprimé leur mécontentement face aux rumeurs propagées par certains leaders de l’opposition, suggérant que Fayulu manquerait de sincérité et aurait reçu de l’argent de la part de Felix Tshisekedi.

À l’aube du début de la campagne électorale ce dimanche, les divergences s’approfondissent entre le quatuor Sesanga-Katumbi-Fayulu-Mukwege et le camp Fayulu qui maintient son opposition. Des tractations supplémentaires sont actuellement en cours, laissant planer un climat tendu au sein de l’opposition.

Actualite.cd

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *