2 minutes 4 semaines

Dans un intervalle d’au moins une semaine (depuis lundi, 24 bombes sont tombées dans la commune de Kanyabayonga, causant 19 blessés dont 4 enfants et 14 morts), ces civils sont morts dans la commune rurale de Kanyabayonga, située entre le territoire de Rutshuru et Lubero, à 140 km au nord de Goma sur la route nationale numéro 2.

Ces actes, considérés comme des crimes de guerre et de génocide, devraient attirer l’attention de nos autorités gouvernementales afin qu’elles fournissent des efforts considérables pour repousser l’ennemi hors d’état de nuire.

D’un autre côté, dans les profondeurs du territoire de Rutshuru, le M23/RDF a assassiné de manière innocente 5 civils dans la montagne de Rushihe, située entre les groupements de Tongo et Bukombo.

Au cours de cette semaine du 15 au 22 juin 2024, l’armée rwandaise et ses supplétifs du M23 ont commis plusieurs actes de violations des droits humains dans plusieurs zones qu’ils occupent.

Aimé Mukanda notable de Rutshuru et activiste de droits humains dénonce le silence de la communauté internationale et félicite le courage des vaillants FARDC et Wazalendo qui combattent l’ennemi pour sauver l’intégrité territoriale.

Aimé Mukanda

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *